VOIRIE DEPARTEMENTALE

Entretenir, améliorer le confort ou la sécurité des usagers et moderniser nos routes départementales, sont les missions du Conseil général de la Corse du Sud. Il y consacre un budget annuel de près de 30 M d’€.
L’exercice de ces compétences doit impulser un développement spatial équilibré de son territoire à travers le maillage constitué par les 2000Kms de routes départementales.
 
Le montant de la commande publique générée par le CG 2A  en matière de travaux routiers n’a cessé de croître depuis 2001 pour atteindre en 2008, le montant mandaté record de 27,06 M€ .
L’année 2010 sera propice à la réalisation de nombreux travaux d’importance dont les marchés ont été notifiés fin 2009.

Notre Collectivité a comme objectif de poursuivre une politique volontariste :
-    en maintenant un niveau élevé de réalisations dans les années qui viennent, afin de moderniser son réseau routier départemental. Les perspectives de mise en œuvre de travaux neufs sont fixées à 30 M€. Cet effort budgétaire considérable traduit la volonté du Conseil général de développer le réseau routier départemental pour le confort et la sécurité de ses usagers.
-    en optimisant la qualité du service rendu à l’usager en matière d’entretien et d’exploitation de la route avec des moyens financiers importants et un confortement des équipes d’agents d’exploitation sur le territoire.

L’organisation des services

Par délibération n°2009-100 en date du 6 avril 2009, le conseil Général a validé l’organisation général de son administration.
Au sein de la Direction Général Adjoint Infrastructures, transport et patrimoine, le pôle Infrastructures de communication a en charge les 2000 km de routes du réseau routier départemental ainsi que les 3 ports départementaux de Propriano, Porto-Vecchio et Bonifacio.

Depuis 2007, avec la mise en œuvre de la loi « libertés locales » et le transfert de personnels de la DDE, le Département exerce la totalité des compétences relatives à ce patrimoine.
Au cours de sa session de Décembre 2006, l’assemblée départementale avait approuvée l’organisation territoriale de la Direction répartie en deux agences et cinq antennes, avec environ 210 agents et cadres répartis sur le territoire.

La densification du maillage territorial se décline de la manière suivante :
-    13 secteurs placés sous la responsabilité de contrôleurs ;
-    20 centres techniques d’exploitation placés sous la responsabilité de chefs de centres ;
-    47 linéaires d’environ 42 kilomètres gérés par des équipes de 3 agents dont le travail d’entretien peut être optimisé par le remplacement ou le renfort des équipes comportant des agents en longue maladie ou en situation aménagée.

Les services du siège sont organisés selon deux grandes filières :

•    les missions de police de l’exploitation et de la conservation du domaine routier et portuaire départemental ainsi que l’exploitation et l’entretien du réseau routier départemental rassemblées dans une filière Exploitation-Entretien,
•    les missions concernant la modernisation (adaptation) des infrastructures routières et portuaires rassemblées dans une filière Programmation-Etudes-Grands Travaux

Dans le domaine de l’Exploitation-Entretien, les services du siège définissent les politiques, participe à la conservation du patrimoine (chaussée, murs et pont) et assurent le soutien (en termes d’ingénierie, de formation ou de logistique) des Agences et Antennes lesquelles mettent en œuvre ces politiques sur le terrain.

Dans le domaine de la Programmation-Etudes-Grands Travaux, les services du siège assument en premier lieu la fonction Maîtrise d’Ouvrage visant à définir et programmer les opérations routières ou portuaires selon les attentes du Conseil Général. En second lieux, ils disposent de capacités d’études leur permettant d’assurer les premières missions de Maîtrise d’Œuvre des opérations (études d’avant-projet et de projet, réalisation de DCE) tandis que pour le contrôle des travaux, ils s’appuient sur les Agences ou Antennes.

Le programme d’études sur le réseau structurant

Le Conseil Général de la Corse du Sud a approuvé en 2003 un programme d’études relatives à la mise à niveau du réseau structurant concernant 21 opérations. La plupart des dossiers font l’objet de procédures d’expropriation.
Ce programme a permis d’étudier l’élargissement de la chaussée, la rectification du tracé de la route ainsi que l’aménagement des carrefours dangereux sur 180 km de Routes Départementales environ.

L’entretien et l’exploitation du réseau routier existant

Le Conseil général de la Corse du Sud consacre un budget de 3,25 Md’€ en 2010 afin d’améliorer le niveau de services offert aux usagers.
Cela concerne essentiellement le fauchage, la viabilité hivernale et l'entretien du réseau routier départemental (curage de fossés, réparation de chaussée ou enlèvement d’atterrissements).

Le fauchage :

La mise en œuvre du fauchage permet d'améliorer la sécurité et le confort de conduite des usagers par la préservation sur l'ensemble du réseau, d'une bonne visibilité de la signalisation, des abords, des carrefours et des virages, et de maintenir un aspect agréable de la route tout en protégeant l'environnement (faune, flore, …).
Cette tache est entièrement réalisée en régie par les agents de la direction des Infrastructures de communication avec des moyens mécaniques (tracteur avec épareuse) ou manuels (débroussailleuses).
Plusieurs niveaux de service sont définis en fonction de l’importance de l’itinéraire et de la localisation.

La viabilité hivernale :

Lors d’une intempérie hivernale (neige ou verglas), la viabilité d’une route se dégrade de façon plus ou moins importante, rapide et durable, avec des effets négatifs sur :
- la sécurité des usagers de la route ;
- l’écoulement du trafic (temps de déplacement allongés, progression difficile, voire impossible).

Pour limiter ou éviter ces effets, plusieurs types d’actions sont possibles :
- maintenir ou rétablir, la viabilité de la route à son niveau hors intempéries hivernales : ces actions composent le service hivernal qui comprend la veille, la surveillance et les interventions ;
- informer les usagers sur la situation routière existante et son évolution prévisible, pour les inciter et les aider à s’adapter à une situation de viabilité dégradée, présente ou prévisible ;
- mettre en œuvre des mesures de gestion du trafic si les difficultés, présentes ou prévisibles, d’écoulement du trafic liées à la viabilité l’exigent.

Ces actions sont des composantes de l’exploitation routière, (surveillance du réseau, maintien de la viabilité, aide au déplacement et gestion du trafic).

La complémentarité entre service hivernal et information des usagers est fondamentale. Elle s’appuie sur la signalisation routière réglementaire, des informations aux partenaires en temps réel et des communiqués aux usagers par des moyens tels que les stations de radio.

Chaque hiver, le Département veille à maintenir une bonne circulation sur ses 2000km de Routes Départementales.

Trois niveaux d’intervention en fonction des priorités
1- Tous les moyens sont affectés en priorité au déneigement et salage (curatif ou  préventif) des routes les plus fréquentées desservant les agglomérations ou empruntées par les transports départementaux au titre des circuits de ramassage scolaire, qui font l’objet d’une surveillance particulière, soit 1200 Km environ.
2- Une fois cette priorité satisfaite, tous les moyens sont affectés à viabiliser le reste du réseau départemental.
3- Des interventions sont possibles en dehors du réseau routier départemental pour des raisons de sécurité des usagers.

Le PC neige pour informer les usagers
Afin d’assurer en temps réel une information de qualité aux usagers, le PC neige est informé tous les matin avant 7 h des conditions de circulation sur le réseau routier départemental. Ainsi tout usager peut se renseigner au 04.95.46.17.12 sur les perturbations du trafic qu’il est susceptible de rencontrer compte tenu des conditions climatiques particulières.

5 antennes et 20 centres d’exploitations mobilisés
Durant 5 mois, les 5 antennes et les 20 centres d’exploitation de la direction des Infrastructures se mobilisent pour lutter contre les perturbations liées aux intempéries (neige, verglas, inondations, éboulement et atterrissements).

L’entretien courant :

Le dispositif territorial mis en place s’appuie sur 2 agences, 5 antennes et 21 centres  techniques. Les missions confiées en régie aux agents d’exploitation sont notamment les suivantes :

-    surveillance du réseau routier
-    signalisation de danger en cas de problème sur le réseau
-    bouchage des trous sur chaussée
-    curage des fossés et des aqueducs
-    instruction des demandes de permission de voirie

L’investissement routier

En matière d’investissement routier, l’action de notre collectivité est principalement ordonnancée autour des axes suivants :

Le programme PEI

Financement de l’Etat à hauteur de 70% des montants

 = 35 M€  sur la période 2007-2013 :
8 itinéraires éligibles : RD 81/31, 84, 69, 420, 468, 368, 859/322, et 468

Pour la période 2007-2013, la deuxième phase du PEI doit permettre le renforcement des « infrastructures de base nécessaires au développement de la Corse » défini comme une des toutes premières priorités du programme.
Les travaux nécessaires pour une remise à niveau de ses infrastructures sont constitués par des aménagements de traverses de villages, des déviations d’agglomérations, des élargissements de routes ou d’ouvrages, des rectifications de tracé, voire des créations de routes nouvelles.

La 2ème phase du PEI comprendra entre autre :
-    l’aménagement de la traverse de tiuccia sur la RD 81 pour 3 M€,
-    la reconstruction du Pont du Liamone, sur la RD 81 pour un montant de 10 M€,
-    la poursuite de l’élargissement de la RD 69 vers Aullene pour 7 M€,
-    l’élargissement de trois ponts sur la RD 84 pour 1,5 M€.

Les programmes ordinaires financés entièrement par le Département

- Programme cantonal : 5,5M€/an

- Programmes enrobés : 7 M€/an à partir de 2010 :

Programme permettant l’aménagement et le renouvellement des couches roulements de nombreux itinéraires ainsi que la réalisation des travaux d’hydraulique correspondant, 50 kilomètres sont revêtus chaque année.

- Programme ouvrages d’art : 2,250 M€ en 2010

Ce programme comporte essentiellement  2 volets, l’un relatif au confortement des murs et l’autre concernant les confortements de ponts.
Une opération importante est programmée en 2010 : la reconstruction du passage à gué de l’Oso sur la RD 468.

- Programme complémentaire : 12 M€/an

Ce programme permet la prise en compte des opérations lourdes d’aménagement d’itinéraires qui n’ont pu être retenues au titre des autres programmes.

- Les glissières de sécurité: 200.000 € en 2010

Permet l’amélioration constante des conditions de sécurité du réseau routier départemental .

- Les panneaux de signalisation (directionnelle et de police) : 300.000 €  en 2010

- La réserve: 1.000.000 €  en 2010

Cette réserve permet la prise en compte ponctuelle de diverses opérations.

- Le programme hydraulique: 400.000 €  en 2010

Ce programme essentiellement est destiné à la réalisation de fossés bétonnés et à la mise aux normes des têtes d'aqueducs.

QUELQUES OPERATIONS SIGNIFICATIVES

RD 69 dite route des 3 cols : la Vaccia, Verde et Sorba.
Route desservant Sartène, Aullène, col de la Vaccia, Zicavo, Cozzano et  col de Verde.

  • Fin des travaux d’élargissement du sud de Zicavo jusqu’au carrefour de St Pierre
  • Fin des travaux d’élargissement de 5 ponts : Mezzana (sortie de Cozzano), Brando (avant le carrefour de Palneca), Pischia, Debbia et Fornace.
  • Début des travaux d’élargissement du carrefour de St Pierre vers aullene sur 8 km pour un montant de 7 M€.

RD 420 de Petreto Bicchisano à Zonza par le col de St Eustache

  • Achèvement des travaux d’élargissement de la route et des 3 ponts entrepris à l’ouest d’Aullène. Opération PEI de 1 500 000 €.
  • Une étude est achevée pour l’élargissement de la section Petreto-St Eustache. Les travaux d’élargissement seront pris en compte dans le cadre de la 2ème phase du PEI.

RD 81

  • Des travaux d’élargissement de Palmarella sur 11 kilomètres sont en terminés.  L’itinéraire Partinello - Palmarella a été élargi sur toute sa longueur.
  • l’aménagement de la traverse de tiuccia sur la RD 81 pour 3 M€ est en cours,
  • la reconstruction du Pont du Liamone, sur la RD 81 est programmée pour 2011 pour un montant de 10 M€,
  • les travaux sur la RD 81 entre Afa et La liscia, de création de giratoires et de créneaux de dépassement sont programmés pour 2012/2013.

RD 148 Route de Granacce

  • Fin des travaux d’aménagement d’une premiere section de 1km et début en 2010 d’une section coté Granacce sur 1 km également. L’étude générale d’élargissement entre Sartene et Granacce est terminée.

RD 3 Bastellicacccia, Pont de la Pierre, Ocana, Tolla, gorges du Prunelli

  • Des travaux d’élargissement  dans le cadre du programme complémentaire sont en cours entre le Pont de la pierre et ocana et au niveau du col de Marcujo pour un montant de 2.5 M€ environ.

RD 57 route de Filitosa

  • Fin des travaux d’élargissement entre Filitosa et Sollacaro.

RD 84 Porto Evisa

  • Elargissement de trios pont entre Porto et Avisa. Opération PEI de 1,5 M€. Travaux en cours.

RD 11b (St antoine vers capo di Feno) et 111b (jusqu’au col de Canareccia)

  • Travaux d’élargissement prévus en 2010/2011.

RD 55 rive sud

  • Les  travaux d’aménagement de la traverse de Porticcio avec l’aménagements de 3 carrefours giratoires (route de l’école , route du collège et route des marines) sont en cours.

RD 503 route du Vazzio

  • Fin des travaux d’aménagement avec la création de deux giratoires et d’un tourne à gauche pour 1.5 M€ environ.

RD 159 – route de Muratello

  • Aménagement de la traversée de Muratello sur 1,2 km pour 1.6 M€ environ.

RD 568 – Route de Marina di fiori

  • Poursuite de l’aménagement de la route de Marina di fiori pour 1 M€ environ.