Depuis les lois dites d’orientation des transports intérieurs, les départements sont responsables de l’organisation des transports.

A ce titre, le Conseil général de la Corse du Sud intervient pour :

-    la réalisation du Schéma Départemental des Transports
-    le financement et la gestion du Réseau de transport collectif interurbain (étude, organisation, amélioration) hors des périmètres de transports urbains
-    le financement et la gestion des transports scolaires
-    le financement et la gestion du transport des élèves handicapés de leur domicile à l’établissement scolaire
-    la réalisation du Schéma Directeur d’Accessibilité des transports départementaux
-    la mise en accessibilité de la voirie départementale
-    l’équipement des points d’arrêt en mobilier d’information

Depuis 2007, le Conseil général poursuit son effort en faveur de l’ensemble des modes de transports, permettant la mobilité des personnes dans des conditions de confort et de sécurité maximales.
11 millions d’Euros sont chaque année consacrés aux transports dont 8 millions aux transports scolaires.

L’organisation du transport de voyageurs dont la collectivité départementale a la charge, se traduit par la gestion quotidienne d’un réseau constitué de 25 lignes de transports réguliers et de 177 lignes de transports scolaires dont l’exploitation a été confiée à 32 entreprises privées dans le cadre de marchés conclus pour la période 2005/2010.

Les 23 lignes régulières

Le long de ces  lignes régulières, il existe environ 300 points d’arrêt desservis.
La collectivité départementale y consacre un budget d’environ 560 000€.
A cela, s’ajoute une subvention de 90 000 € versée à l’association ATAG pour la liaison maritime Vignola/Girolata

  • Consultez le guide des transports terrestres de voyageurs de la Corse du Sud
  • Consultez la carte du réseau des transports collectifs de la Corse du Sud
  • Consultez les horaires lignes par lignes

Les 177  lignes scolaires

Chaque jour, 3600 élèves environ (externes, internes, demi pensionnaires) bénéficiaires d’une carte de transport, sont ainsi acheminés par 146 cars en direction des établissements scolaires du département en dehors des écoles primaires et maternelles de la CAPA.

Pour offrir un service performant, le Conseil général organise les transports des élèves de la Corse du Sud autour de trois grands axes, l’accessibilité, la gratuité et la sécurité.

Une mission : L’Accessibilité

Le réseau des transports scolaires mis en place par le Département irrigue tous les secteurs d’habitation de la Corse du Sud, 3500 points d’arrêts sont désservis.

Pour proposer un meilleur service de proximité, l’assemblée départementale a dans des cas précis, délégué ses compétences en la matière à des organisateurs secondaires comme les communes, les syndicats, les groupements de communes et les associations de parents d’élèves.

C’est ainsi, que certains circuits intra muros créés par des communes sont pris en charge à 50% par le département.

Une délégation de compétence a été donnée au SIVU de l’Alta Rocca afin de permettre le regroupement pédagogique des élèves des écoles primaires de Serra di Scopamène, d’Aullène et de Quenza, mais également les communes d’Ota/Porto, Coggia, Eccica Suarella, Ocana, Bonifacio, Porto-Vecchio, San Gavino di Carbini, Zonza,

La ligne budgétaire, affecté à cette organisation secondaire, s’élève à 1 750 000 € (dont 1 326 000€ versé à la CAPA au titre de la compensation des frais générés par l’organisation des transports scolaires dans le cadre du périmètre urbain)

De plus, le département verse une allocation aux familles lorsqu’aucune solution ne peut être proposée, sous condition de distance (3 kms) entre le domicile et l’établissement scolaire fréquenté.
Il existe également une participation financière pour le transport des enfants handicapés.
Ainsi, 130 élèves internes et 8 élèves handicapés ont bénéficié de la prise en charge de l’intégralité des frais de déplacement.
Par ailleurs, 53 élèves ont profité d’une allocation transport.

Un principe intangible : la Gratuité

Le Conseil général de la Corse du Sud pratique la gratuité absolue des transports scolaires (il ne reste qu’une trentaine de département dans ce cas).

Chaque année, les 1331€ par élève transporté sont à la charge exclusive du Département.
L’effort est conséquent dans la mesure où l’engagement financier de l’assemblée départementale est fixé sur une masse budgétaire d’environ 11 millions d’Euros.

Les élèves des classes maternelles âgés d’au moins 5 ans sont pris en charge dans la limite des places disponibles sous réserve de la présence d’accompagnateur mis à disposition par la commune d’accueil.
Dans ce cas, le transport ne peut s’effectuer que par le biais de convention avec une commune prenant le service sous sa responsabilité, subventionné par le Département.

Le Département ne se contente pas d’assurer juridiquement l’organisation des transports, il veille tout particulièrement à ce qu’ils s’effectuent dans des conditions de confort et de sécurité maximales.

Un souci permanent : la Sécurité

Chaque année, le Département de la Corse du Sud en partenariat avec l’Adateep, la Sécurité Routière, l’Inspection d’Académie et les établissements scolaires organise des formations d’éducation et de sensibilisation de tous les acteurs (parents, enfants et conducteurs).

Des contrôles sur le terrain sont quotidiennement assurés par les équipes du Conseil général afin de vérifier le respect du cahier des charges des transporteurs et de veiller à la bonne exécution des services de transport.

En 2008, 1882 contrôles ont été réalisés en vue de d’examiner :
-    la capacité, l’âge et l’état des véhicules mis en circulation
-    le respect des arrêts et des horaires
-    le comportement des élèves et des chauffeurs
-    la présence des accompagnateurs à bord des autocars pour le transport des élèves de maternelles.

De plus, les actions de sécurisation concernent également le rajeunissement du matériel roulant qui comprend 145 cars dont 65% ont moins de 10 ans et 40 sont neufs.

Un diagnostic sur les points d’arrêt est en cours. Il débouchera sur des propositions de travaux à réaliser afin d’atteindre une sécurisation renforcée.

Les transports scolaires constituent l’un des maillons essentiels de l’action éducative de la collectivité, permettant à des jeunes scolarisé et distant d’au moins trois kilomètres de l’établissement fréquenté, de pouvoir s’y rendre dans les meilleures conditions de prise en charge.
Chaque année, tous les circuits sont réexaminés pour s’adapter aux nouveaux besoins.