Le palais épiscopal

Le jeudi 8 mars 1900, l’évêque de Corse Monseigneur Olivieri prend possession du nouveau palais épiscopal, bâti sur le cours Grandval. Il le quittera le 18 décembre 1906 par suite de la loi de 1905 sur la séparation de l’Eglise et de l’Etat.

Le projet de construction du bâtiment date de 1851, sous l’épiscopat de Monseigneur Casanelli d’Istria. Mais le terrain appartenant à Dominique Forcioli ne sera acquis par l’Etat que le 2/09/1858 « devant servir à la construction d’un Palais épiscopal, à l’établissement de ses dépendances pour la somme de 35 000 Francs payable avec intérêt à raison de 5% en l’année 1859 »  

Le successeur de Monseigneur Olivieri, Monseigneur Desanti devra quitter le nouvel évêché le 18 décembre 1906 par suite de la loi de 1905 sur la séparation de l’Eglise et de l’Etat.

Après avoir songé à affecter le bâtiment à l’administration de la Marine, le Préfet demande au Garde des sceaux de «faire jouer la sollicitude de l’Etat en faveur du plus misérable des départements français »  en donnant la jouissance  gratuite de l’immeuble au département.

Lors de la séance du  Conseil Général de la Corse du 21 avril 1912 M. Italiani donne lecture d’un rapport mis aux voix puis adopté. Ce rapport propose d’effectuer un emprunt d’un montant de 70 000 francs en vue d’acquérir l’ancien évêché.